10 mars 2008

Bordeaux 2007 en primeur

Pour ce millésime déjà condamné par les critiques "autorisés" j'ai goûté de très beaux vins partout en France. Il est vrai que les résultats ne sont pas homogènes et qu'il faudra surveiller de près l'évolution des vins dont l'élevage est long.
Côté girondin il faudra rester méfiant car pour ne pas baisser les prix, les propriétés vont limiter les volumes mis en vente en primeur. J'ai donc anticipé les présentations officielles et j'ai visé les "moins de 12 euros" pour ce premier round.
Sans surprise, les propriétés dont nous (mon équipe et nos clients) apprécions régulièrement le travail sont au rendez-vous.
Il est encore un peu tôt pour parler de prix mais nous serons positionnés sur Château Petit Boyer (en premières côtes de Blaye), Château La Lauzette (Médoc), Château Beauséjour (Montagne St Emilion), Château Noguès (Bordeaux) et Château Lafont Fourcat (Bordeaux blanc) issu de la "sphère Thunevin".
Pour les "stars" (lisez, les "chers") nous serons sur place début avril afin de juger. Mais nos choix seront sévères, non uniquement fonction de la qualité mais, il faut le reconnaître, du faible intérêt commercial de ce millésime.
Cette année, plus encore que pour le millésime 2006, nos sélections seront volontairement réduites.