17 décembre 2008

Le prix c'est le prix

Camarades amateurs de vins, clientes, clients ou pas, je vous en prie, usez de votre pouvoir !
Alors que certains sites de ventes "privées" (privées de mon c..) écoulent leur bile sur le net à coup de "nananère c'est moins la moins chère"... que des profiteurs augmentent de 20% le prix d'une cuvée qui fait enfin (!?) la une d'un papier de journaleux et que des sites annoncent des "prix canons" et des "meilleures ventes" complètement bidonnés par des courriels de plus en plus affligeants... usez de votre pouvoir de dire stop ! La crise de la vente à découvert, de l'anticipation des hausses des primeurs, de la spéculation autoalimentée est aussi celle d'un certain marché du vin. Hors, un prix est un prix ! Pas de prix cassé pour lutter contre la crise, ce serait creuser une tombe, pas de spéculation à espérer, juste le plaisir de boire, pas d'augmentation liée à la demande, juste la gestion des coûts pour proposer à l'amateur de vins le prix que le producteur estime équitable. C'est notre métier.
Et pour Gonon, c'est ici.