19 décembre 2009

Daniel-Etienne DEFAIX Vaillon 2000 Chablis Premier Cru


Suite à une discussion sur Facebook avec Fabrice et d'autres j'ai tenté plusieurs accords avec des sardines à l'huile. Je n'ai pas essayé, cette fois, de savennières dont j'ai pourtant un bon souvenir d'accord de ce genre.
Après quelques échecs, c'est un Chablis de Daniel-Etienne Defaix qui l'emporte grâce à sa mineralité et son début d'évolution.
Le nez est riche et complexe, la bouche concentrée et minérale, l'ensemble répond bien aux sardines millesimées de Bretagne.