28 octobre 2011

Beaujolais primeur mais durable

Le Beaujolais c'est noble et c'est bon, c'est une région avec des crus qui l'eût cru ?! Oui à Bû on écrit à l'ancienne avec les accents perdus, l'eusses-tu cru ?
Malheureusement c'est une image salie par le Beaujolais Nouveau industriel (Lustucru n'a pas encore exploité sa marque pour un crû).
Alors, même si les contributeurs aux VdV ne sont pas des nouveaux amateurs tombés de la dernière campagne de vente en primeur, je veux souligner que je bois du Bojo Nouvo, et j'en bois pas juste un troisième jeudi de novembre mais tout au long de l'année et des années qui suivent. Parce que le vin nouveau ce n'est pas un vin qui n'est pas fini, pas un vin trafiqué, pas un vin mal élevé ; c'est aussi chez certains producteurs un vin naturel qui vit bien et se garde (quand il en reste) au fond de la cave (au frais) pour le printemps suivant et même l'autre. Alors dans quelques jours je vais encore boire des vins du Beaujolais mis en bouteilles en primeurs 2009 et 2010 pour accompagner les nouveaux 2011 !