4 février 2012

Savagnin et crêpes fourrées

Alors que le Jura va fêter la Percée et qu'un froid intense frappe la plateau de Bû comme chacun de ces derniers hivers de réchauffement climatique, j'ai une envie de savagnin !
Mais que manger ? Cette fois je ne vais pas utiliser QBQM car je n'ai pas épuisé toutes les idées de crêpes que la chandeleur a fait naître dans mon esprit moitié breton.
Crêpes fourrées au Comté et garniture champignons-lardons-noix. (Recette pour 4 grandes crêpes)
Pâte des crêpes :
120g de farine fermière T80 (blé tendre produit et écrasé à la meule de pierre sur l'exploitation, une production locale)
3 œufs fermiers (bio et locaux)
30cl de lait cru de la ferme (la plus proche)
20g de beurre (cru, fermier, salé, de la même ferme que pour le lait)
1 pincée de sel (c'est généralement moins locavore)
Fromage fondu :
250g de Comté de 10-12 mois
1 gousse d’ail (du voisin)
10cl de vin blanc de savagnin* du Jura
Garniture :
80g de lardons (de la ferme qui élève des cochons non destinés à l'industrie)
80g de champignons de Paris (de la banlieue ouest)
30g de cerneaux de noix du village (aucun traitement)
1 ou 2g de persil frais du jardin (plus bio y a pas, et même avec le -12° de ce matin il y en a toujours)
10g de beurre cru (toujours le même)
Un peu de poivre (là aussi rarement locavore)

Mélanger farine, sel et œufs. Ajouter lentement le lait froid pendant que l'on fait fondre le beurre (sans le cuire). Incorporer le beurre fondu et laisser reposer l'appareil.
Pour la garniture, faire revenir les lardons dans une poêle avec le beurre et les champignons. Ajouter le persil haché et les cerneaux de noix peu avant la fin de la cuisson. Mettre un peu de poivre après la cuisson.
Cuire les crêpes.

 
Couper le Comté en morceaux et les faire fondre dans un poêlon frotté avec la gousse d’ail en ajoutant le vin et en remuant sans arrêt jusqu'à obtenir une consistance homogène. Étendre du fromage fondu sur chaque crêpe puis un peu de garniture.







Rouler les crêpes puis les passer au four (éventuellement en faisant gratiner dessus un peu de Comté râpé) avant de servir bien chaud.

Et comme le conseille un bon caviste : ouvrez la bouteille de savagnin* avant de servir (après, c'est moins efficace) à 12°.
* Ok j'ai finalement choisi un vin qui n'est pas issu de savagnin à 100% ; et alors ? J'adore cette cuvée (SAvagnin-CHArdonnay) et son géniteur.