4 novembre 2011

Cuits Cuits les Coings Coings

Nous avons bu les deux vins mais je voulais un dessert alors j'ai ressorti mon Coing-Coing : une recette que j'ai élaboré (comme trois ou quatre autres depuis que je suis "exilé") pour profiter des fruits de saison du coeur de l'automne. Ici (au nord de l'Eure et Loir, à l'ouest de l'Île de France, aux portes de  la Normandie) les coings ne manquent pas.
Je cuis les coings de deux façons : une partie avec du vinaigre rouge (de merlot cette fois) et l'autre avec du beurre et du sucre. Les coings (en tranches) sont répartis mélangés moitié-moitié dans les assiettes et servis avec un peu de crème fraîche.
Pour accopagner ce dessert on peut choisir un vin moelleux tranquille ou un effervescent légèrement sucré.
Personnellement j'aime l'accord avec un Rivesaltes Ambré ou un vendange tardive oxydé du type Llan-A du Domaine JPEG (Padié) ou Tête de Pioche du Domaine Saurigny.